Presse‎ > ‎

Premières sensations sportives salle de l'Angevinière

Premières sensations sportives salle de l'Angevinière 


Le Golf Basket-club (GBCH), le Roller-club (RCH), le Tennis de table (ASHTT) et la Gymnastique volontaire (GVH) ont investi la nouvelle salle de l'Angevinière en mars.

Publicité

Visite en photos de la nouvelle salle de sport de l'Angevinière. Elle a été ouverte au terme des vacances de février. La reconstruction du complexe et ses équipements extérieurs a été menée en concertation avec les clubs sportifs, le collège Gutenberg et l'école primaire.

Des souhaits aux réalités, voici les témoignages des quatre clubs hôtes.

GBCH

« Nous sommes ravis. C'est incomparable avec ce que l'on connaissait. L'équipement, de qualité, est lumineux. Les coloris sont très gais dans le hall d'accueil, avec bar design, dans les couloirs et les vestiaires. La salle multisports est très agréable. Dommage que le sol ne soit pas du parquet? car nous ne pourrons sans doute pas accueillir le Nantes Rezé Basket en démonstration. Le point noir, ce sont les tribunes. Leur capacité est identique à l'ancienne salle », regrette Catherine Couroussé, présidente du GBCH.

Maxime Cuegnet, vice-président, ex-joueur du club, apprécie « le sol qui amortit bien les réceptions et préserve les articulations, l'éclairage, la chaleur des ossatures bois, les vitres pourvues de filtres, mais déplore quelques murs en béton non peint. »

ASHTT

Jean-Pierre Glévarec, pongiste vétéran et membre très actif, est dithyrambique quant à la salle dédiée à son sport : « le revêtement est impeccable. Nous avons plus d'espace et de rangements et possédons maintenant nos propres tables. Les rideaux électriques occultant le soleil et l'éclairage avec détecteur de présence sont fonctionnels. »

RCH

Grosse frustration en revanche pour le roller de compétition et de loisirs. Le revêtement de la salle s'avère impraticable : « nous ne nous sommes entraînés que cinq minutes dans la salle. À 15 km/h, tous nos coureurs sont tombés au premier virage ! Sachant qu'on doit rouler à 50 km/h... Avec une mi-mars copieusement arrosée, nous n'avons pas pu nous entraîner sur l'anneau extérieur », se désole Pierre Galllot, coach du club. Les patineurs ont constaté aussi que la salle faisait deux mètres de moins en longueur que l'ancienne.

GVH

Isabelle Courcoul, sa présidente, est « enchantée par cet espace confortable et convivial, doté d'un beau miroir et d'espaliers. De quoi renforcer, et pas que musculairement, nos activités. »

Comments